Sélectionner une page

Catherine_Rollot_20©Emmanuelle_Marchadour

 

Locabox : Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de vous pencher sur la question du self-stockage et d’en écrire un livre ?

Catherine Rollot : Je dirai le hasard… En fait, l’un de mes amis était entre deux déménagements et a eu recours à la location d’un box. En l’écoutant, j’ai eu envie d’en faire un reportage ! J’ai analysé le secteur de plus près et j’ai alors réalisé qu’il était en pleine expansion avec l’évolution de la société. À travers des rencontres d’utilisateurs de self-stockage, j’ai pu découvrir un concentré de quotidien et une société en miniature. J’en ai fait un article dans le quotidien Le Monde. Mais un an plus tard, j’ai eu envie de faire un format plus long avec le livre « Ma vie en Boîte » (Collection Le Seuil.)

Locabox : Vous vous êtes immergée parmi les utilisateurs de box afin de vous plonger dans l’univers du self-stockage. Comment avez-vous été accueillie ?

Catherine Rollot : J’ai appris à me fondre dans le décor et j’ai ainsi gagné leur confiance. La plupart ont accepté de parler facilement des objets qu’ils entreposaient et par la même occasion de leurs vies…

Locabox : Quelle conclusion avez-vous pu tirer à travers ces rencontres ?

Catherine Rollot : Il y en a des histoires dans ces box ! Des plus banales au plus surprenantes… Derrière les portes de cet univers aseptisé, on retrouve les méandres et les soubresauts de la vie, mais aussi les ressorts personnels qui poussent à garder ou à accumuler. Ce fut une expérience à la fois riche et émouvante.

 

Pour plus d’information : www.raconterlavie.fr