Sélectionner une page

Le choix d’investir est parfois difficile quand on regarde le montant des impôts à payer. Cependant, l’État a mis en place une loi qui permet aux particuliers de faire l’achat d’un bien tout en réduisant ses impôts. En effet, la loi Pinel a été établie pour relancer l’achat des biens immobiliers.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, elle est toujours active en 2018 (et il faut dire qu’elle fait autant de bien à l’État, qu’aux contribuables).

La loi Pinel

Il s’agit du dispositif fiscal qui a remplacé la loi Duflot en octobre 2014. La loi Pinel offre un avantage majeur pour les acquéreurs de biens immobiliers puisqu’ils peuvent payer moins d’impôts. Chacun est susceptible de bénéficier de ce nouveau dispositif fiscal en vigueur à conditions que le bien immobilier choisi soit neuf. L’objectif de cette loi est l’accroissement des investissements locatifs.

Comment réduire les impôts avec l’achat d’un bien ? 

Pour avoir une réduction d’impôts grâce à la loi Pinel, il existe quelques critères à prendre en compte avant l’achat d’un bien.

Comme dit plus haut, l‘objectif de l’État est d’accroitre les investissements immobiliers tout en augmentant les offres de logements sur le marché. Pour ce faire, la réduction peut atteindre 21 % du montant de l’investissement.

Les bénéficiaires de cette loi sont les investisseurs qui ont acheté un logement neuf pour le faire louer sur une durée de 6, 9 ou 12 ans. Dans ce cas précis, ils auront droit à une diminution de 12, 18 ou 21 % sur une limite de 63 000 €.

Ensuite, le choix du logement joue un rôle important dans la défiscalisation. Justement, les zones A, A bis ou B1 sont les seules acceptées par la loi Pinel.

Depuis le début de l’année 2018, les zones B2 et C ne figurent plus dans la liste des zones autorisées par le dispositif de la Loi Pinel. Néanmoins, la zone B2 sera encore disponible jusqu’au 1er Janvier. Il vous reste donc encore 7 mois si un logement vous intéresse en zone B2 !

Quels types de logements faut-il choisir ? 

La loi Pinel implique des suivis stricts concernant les logements achetés par les investisseurs. Par conséquent, il subsiste certaines caractéristiques exigées par la loi pour le type de logement présenté.

Ce sont : 

  • Les logements neufs ou rénovés
  • Les logements en construction
  • Les locaux modifiés en logement
  • Les logements en cours de finition (30 mois maximum après la Déclaration d’Ouverture de Chantier)

La durée de 6,9 ou 12 ans devra être respectée par le propriétaire. De plus, la maison devra être louée en qualité de résidence principale et non meublée.

Il ne faudra pas non plus oublier le montant du loyer imposé par la loi Pinel : le bien doit être loué à un montant inférieur au plafond fixé par décret !


Articles similaires