Sélectionner une page

La colocation est une solution rentable vis-à-vis des prix des loyers qui ne cessent d’augmenter. Le principe est simple : plusieurs personnes signent ensemble un seul bail avec un propriétaire. Chacune d’elles ont les mêmes droits sur l’immobilier.
Beaucoup de gens sont habitués à une prestation de gérance locative. Une telle assistance s’occupe de toutes les démarches et de toutes les gestions. Évidemment, elle reçoit une commission pour tout cela. Grâce à une colocation autogérée, l’aide d’une personne dédiée n’est plus indispensable.
Ce système est avantageux pour le propriétaire qui va réduire ses coûts, mais également pour les locataires.

Moins de procédures et moins de dépenses

Les locataires s’occupent eux-mêmes de trouver leurs colocataires. Pour cela, les occupants diffusent des annonces, utilisent le bouche-à-oreille voire les réseaux sociaux. Ils indiquent les profils convenables, rencontrent et examinent les candidats, font visiter l’appartement et sélectionnent leurs futurs colocataires.
Le propriétaire ne paie plus aucune commission à une agence ou un intermédiaire pour la visite et les autres procédures.
Celui-ci ne devra être présent que lors de la signature du contrat et la remise des clés. Bien entendu, il est tout à fait possible de rencontrer le propriétaire ou le nouveau locataire en amont si besoin.

Grâce à la colocation autogérée, les personnes occupant un logement ont plus de liberté pour choisir avec qui elles vont vivre. Elles pourront également fixer leurs propres « règles » pour que la colocation se passe dans les meilleures conditions possibles.

Quoi qu’il en soit, certains facteurs ne changent pas comme l’obligation de souscrire à une assurance habitation pour chaque locataire.

Une plus grande solidarité entre les locataires

Quand les locataires ont carte blanche pour trouver des colocs par leur propre moyen, la colocation a toutes les chances de durer. En effet, ils rédigeront des clauses de solidarité flexibles et avantageuses pour chacun, concernant par exemple le loyer et les éventuels retards de paiement.
Cette solidarité constitue un atout favorable et unique à la colocation autogérée. Ainsi, les différents locataires du bien ne font plus appel à un intermédiaire quand un problème se produit (sauf cas extraordinaires). Tout se règle aisément à l’amiable entre les occupants. Le plus important étant tout de même de respecter les termes du contrat définis par le propriétaire pour conserver une bonne entente avec celui-ci.

Si un des occupants quitte le logement, il continue à payer sa part jusqu’à la fin du contrat signé. En aucun cas, des poursuites ne risquent d’avoir lieu du moment qu’une clause de solidarité est rédigée protégeant chaque habitant. Celle-ci donne en effet aux colocataires le droit de se retourner contre un autre locataire si celui-ci est défaillant.
La clause de solidarité ne prend fin qu’à l’échéance du bail.

Trouver des colocataires qui sachent être solidaires n’est pas une tâche simple. Ce qui explique pourquoi les colocations ne durent pas lorsqu’elles sont gérées par une agence. L’agence en charge de la recherche ne prend pas en compte les besoins et les profils convenant aux occupants actuels, mais seulement aux stipulations du propriétaire.